Chirurgie esthétique

Augmentation mammaire

Questions fréquemment posées sur l’augmentation mammaire

Voici quelques-unes des questions les plus fréquentes qui m’ont été posées au cours de mes plus de 20 ans de carrière en tant que chirurgien plasticien au sujet de la chirurgie d’augmentation mammaire à Genève

Avant et après

Les questions portent sur la durabilité des implants, les dommages, les cicatrices, les risques généraux de l’augmentation mammaire et la possibilité d’un cancer.

En cas d’asymétrie des deux seins, existe-t-il une solution ?

La plupart des femmes non opérées se plaignent d’une certaine asymétrie. Si cette asymétrie devait devenir plus évidente après l’opération, il est possible d’effectuer une opération de retouche pour la corriger.

Combien de temps durent les prothèses ?

On ne peut l’affirmer avec certitude, la durée peut être très variable : dans certains cas, ils peuvent durer toute la vie. Les prothèses utilisées aujourd’hui sont de très haute qualité et beaucoup plus résistantes que les modèles disponibles il y a quelques années. Bien que les prothèses soient aujourd’hui plus résistantes que par le passé, il est nécessaire de souligner qu’il existe un faible risque de rupture précoce (dans les 10 premières années) et que la possibilité de rupture augmente logiquement avec le temps. La durée de vie d’une prothèse varie d’une femme à l’autre et il faut savoir que même si c’est très peu probable, le risque de rupture existe, bien qu’il ne soit pas possible de déterminer quand et à qui cela arrivera. Mais heureusement, il existe des moyens visuels tels que l’échographie et l’imagerie par résonance magnétique qui permettent de diagnostiquer la rupture d’un implant à un stade très précoce, ce qui permet de résoudre le problème en remplaçant l’implant. L’équipe médicale du Dr Tenorio recommande l’utilisation périodique de ces moyens pour évaluer l’intégrité des implants. Il est donc conseillé de réaliser une échographie au moins tous les deux ans pendant les dix premières années de vie de l’implant, une IRM vers la dixième année de vie de la prothèse, et à partir de là, de réaliser une échographie tous les ans et de répéter les IRM tous les 5-10 ans.

Avant et après

Est-il possible d’allaiter après une augmentation mammaire ?

Normalement oui. La patiente qui subit une chirurgie d’augmentation mammaire pourra allaiter à l’avenir, sauf dans les cas particuliers où, en raison de caractéristiques spécifiques du sein, l’allaitement n’est pas possible.

Un choc violent peut-il endommager la prothèse ?

Cela ne peut se produire qu’en cas d’accident très grave au cours duquel une partie de la capsule se brise. Si la capsule devait être attachée à l’implant, son contenu pourrait faire l’objet d’une hernie. C’est une hypothèse très peu probable.

Est-il possible que la prothèse éclate pendant un voyage en avion ?

La réponse est un NON catégorique.

Le poids de la prothèse peut-il faire tomber le sein ?

Non, sauf si la taille de l’implant est appropriée pour le patient. Certaines femmes ont besoin d’implants exagérés ou faits sur mesure qui peuvent provoquer l’affaissement de leurs seins. Vous devez suivre les conseils de votre chirurgien pour choisir vos implants.

Malgré les cicatrices, est-il possible de prendre le soleil en bikini ou seins nus ?

Des bikinis plus petits peuvent être utilisés, à condition que les cicatrices restent complètement cachées. À partir de la troisième semaine, il sera possible de prendre des bains de soleil sans vêtements, en protégeant les cicatrices de la lumière du soleil. Après un an, il sera possible de prendre un bain de soleil sur les cicatrices.

Les mammographies continueront-elles d’être fiables après avoir subi ce type d’intervention ?

Oui, ils le feront. Les mammographies sont toujours fiables et il n’est pas nécessaire d’en augmenter la fréquence. Dans certains cas, les mammographies peuvent nécessiter une projection supplémentaire pour mieux voir les endroits qui peuvent cacher des implants.

Un implant mammaire peut-il donner lieu à un cancer ?

Absolument pas. Il a été prouvé qu’il n’y a aucune relation entre le cancer et les implants mammaires.

Le poids de l’implant peut-il provoquer la chute du sein ?

Non, sauf si la taille de l’implant est appropriée pour le patient. Certaines femmes ont besoin d’implants exagérés ou faits sur mesure qui peuvent provoquer l’affaissement de leurs seins. Il est nécessaire de suivre les conseils du chirurgien lors du choix des implants.

Le poids de l’implant peut-il provoquer un affaissement du sein ?

Non, sauf si la taille de l’implant n’est pas appropriée pour le patient. Certaines femmes ont besoin d’implants exagérés ou faits sur mesure qui peuvent provoquer l’affaissement de leurs seins. Il est nécessaire de suivre les conseils du chirurgien lors du choix des implants.

Le poids de l’implant peut-il provoquer un affaissement du sein ?

Non, sauf si la taille de l’implant n’est pas appropriée pour le patient. Certaines femmes ont besoin d’implants exagérés ou faits sur mesure qui peuvent provoquer l’affaissement de leurs seins. Il est nécessaire de suivre les conseils du chirurgien lors du choix des implants.

Avant et après

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code